martedì 24 novembre 2020

des nouvelles de la chapelle du Thabor

 

 Message du 16/11/20 17:19
> De : "Xavier MALLE"
> A : "Yves_De-Solages
> Copie à : "secretariat"
> Objet : des nouvelles de la chapelle du Thabor
>
Je reviens vers vous concernant la chapelle du Mont Thabor, cette ascension qui a marqué des générations de jeunes chrétiens que vous y avez emmenés.
Vous savez que son accès est maintenant fermé, pour cause d’éboulement suite à la fonte du permafrost si j’ai bien compris.
Nous avons la chance d’avoir sur la vallée de Névache une association dynamique pour la rénovation du patrimoine religieux.
La présidente, Christiane Champ, fait un travail formidable avec tous les membres de l’association, et ils ont pris à cœur le sauvetage de la chapelle du Thabor, après avoir restauré bien d’autres chapelles sur la commune de Nevache.
Il y a deux questions : la propriété (sur un territoire disputé entre France et Italie), et le coût des travaux. Les deux avancent pas à pas lentement !
Pour inciter les élus, l’association se propose d’apporter des fonds. Alors je me dis que le réseau des anciens de l’Eau Vive pourrait se mobiliser sur le projet, et même aider l’association directement !
Qu’en pensez-vous ? Voici le lien de la recherche de fonds, que vous pourriez transmettre à vos fichiers d’anciens et d’actuels ! Et quelques photos. La présidente est à votre disposition pour des précisions sur la question de la propriété et des travaux.
Il s’agit sans doute de la chapelle la plus haute de France.
 
https://www.helloasso.com/associations/amis-du-patrimoine-religieux-de-nevache/collectes/objectif-thabor
 
Merci d’avance de votre mobilisation.
 
Fraternellement en Christ,
+Mgr Xavier MALLE, évêque de Gap (+Embrun)
Évêché - 18 bd du général Charles de Gaulle - 05000 GAP
Merci d’avance de votre mobilisation.
Fraternellement en Christ,
+Mgr Xavier MALLE, évêque de Gap (+Embrun)
Évêché - 18 bd du général Charles de Gaulle - 05000 GAP

Vedi anche ___________________________________________________________

La Parrocchia di Sant'Ippolito: IL VESCOVO DI GAP - Novità sulla CAPPELLA DEL THABOR (bardonecchiasantippolito.blogspot.com)

Uno stambecco bianco in Val di Susa

 

Votre Région

MONTAGNE À la frontière  franco-italienne

Un bouquetin blanc observé dans la vallée de Suse

Il s’agit d’un animal avec une anomalie génétique différente de l’albinisme, les pupilles étant pigmentées. 

Photo Alberto CASSE

La rumeur courait depuis quelques jours chez les randonneurs de la vallée de Suse, à la frontière franco-italienne : un animal inhabituel était visible, un mélange de chèvre et de bouquetin, de couleur blanche, sans cornes.
Samedi 21 novembre, les agents de la faune et de l’environnement de la cité métropolitaine de Turin, accompagnés par le professeur Luca Rossi, de la faculté de médecine vétérinaire de Turin, ont grimpé jusqu’à 3 000 mètres d’altitude, sur le mont Palon, sur le territoire de la commune de Mompantero, où la présence de l’animal avait été signalée. Ce sommet se situe près de Rochemelon, tout près de la frontière française.

Il s’agit d’un mâle adulte

À peine arrivé, le groupe a vu apparaître un groupe de bouquetins, au sein duquel se trouvait, effectivement, un majestueux mâle adulte au pelage blanc, dépourvu de cornes. Le professeur Rossi, après observation, a conclu qu’il s’agissait d’un animal « leuciste » (du grec “leucos”, blanc). Une anomalie génétique qui diffère de l’albinisme, les pupilles restant pigmentées.

 Les animaux leucistes souvent éloignés des hardes, mais pas celui-là

Le vétérinaire a précisé que les animaux leucistes sont souvent éloignés des hardes, parce que leur couleur les rend plus visibles pour les prédateurs. Mais ça n’est pas le cas pour ce spécimen.
La découverte a interloqué les experts de la faune sauvage, qui considèrent comme assez extraordinaire qu’un tel animal ait pu passer inaperçu pendant de nombreuses années.
La conseillère provinciale Barbara Azzarà a espéré que lorsque le Piémont sortirait de la “zone rouge” sanitaire, les éventuels randonneurs se comporteraient d’une manière raisonnable, pour ne pas perturber toute la faune de haute altitude.

Luisa MALETTO

 

lunedì 23 novembre 2020

300 anni fa - LA PESTE A MARSIGLIA


Inviato da Francis Buffille a Luisa Maletto

Autori Associati della Savoia e dell'Arco Alpino

Testo bilingue (pdf)


martedì 10 novembre 2020

Torna in Italia la CHIUSURA per l'emergenza sanitaria

 SOSPESA FINO AL 3 DICEMBRE l'AREA PEDONALE URBANA

BARDONECCHIA

L’Italie de nouveau sous le régime du confinement

Luisa MALETTO 

En raison de la hausse des contaminations au coronavirus, le gouvernement italien a classé “zone rouge” le Piémont, la Lombardie, la Vallée-d’Aoste et la Calabre. Un nouveau confinement est donc imposé jusqu’au 3 décembre dans ces quatre régions. Les autres, classées par couleur, subissent des restrictions plus modérées, en fonction des données collectées par le ministère de la Santé.

Comme en France, cette disposition a provoqué diverses contestations de la part des commerçants, restaurateurs et autres salles de cinéma, théâtres, gymnases, piscines. Déjà lors du premier confinement, beaucoup de restaurants avaient fermé définitivement, par manque de recettes. Le nouveau blocage pourrait avoir les mêmes effets, même si le gouvernement a « promis » des aides financières.

Turin, ville marquée par une forte contagion, a vécu ses ultimes journées de “liberté” en mode quasi irrationnel. Les rues du centre historique, mercredi 4 et jeudi 5 novembre, étaient bondées, les commerces aussi, surtout ceux qui allaient être touchés par le confinement. On aurait cru se trouver à la veille des fêtes de Noël, ou d’une catastrophe annoncée : tout le monde dans une course effrénée d’achat. Les terrasses des bars et restaurants sont restées pleines jusqu’à 18 heures, limite d’ouverture déjà fixée par les précédentes dispositions. Une situation surréaliste en somme, sans doute parce qu’elle rappelait à beaucoup ce qu’ils avaient déjà vécu en mars et avril.

  Plus de facilité d’accès au centre-ville

Des comportements similaires ont été signalés à Bardonecchia. « Après avoir pris acte des dispositions gouvernementales qui précisent les limitations », explique le maire, Francesco Avato, « mais autorisent aux restaurateurs la vente à emporter, l’administration communale a pensé à suspendre la zone à trafic limité. Cela rend plus facile l’accès aux commerces et le retrait des repas préparés par des restaurants pour être consommés à domicile. Il s’agit d’une mesure temporaire qu’en tout cas, nous regarderons de près.

Office de tourisme fermé, mais permanence téléphonique assurée de 10 à 13 heures et de 15 à 18 heures. Tél. 00 (39) 0122 99032.

sabato 17 ottobre 2020

Dopo 40 anni l'Association du JUMELAGE abbandona il campo e restituisce i suoi DOCUMENTI al Comune di Modane

MODANE 15 ottobre 2020


L’assemblée générale n’a pas permis de voir émerger une nouvelle équipe

Le comi de jumelage rend ses clés à la mairie


Les relations d’amitié demeurent, mais il n’y a plus personne, dans le mouvement associatif, pour les mettre en musique. Les élus vont devoir prendre le relais, avant qu’une solution n’émerge.
Après quarante années d’activité soutenue, le comité de jumelage Modane-Fourneaux- Bardonecchia a décidé, jeudi 15 octobre au soir, de se mettre en sommeil. La décision a été prise par le conseil d’administration, à la suite de l’assemblée générale, tenue à la salle des fêtes, à laquelle une trentaine d’adhérents ont participé.

Une assemblée générale assez triste, marquée par la mise 

en sommeil de l’association.  Photo Le DL /L.M.


Cela ne signifie pas une dissolution. Mais comme aucun adhérent ne formulait de proposition, la présidente Michelle Vernier, avec Roger Dutruc, Bruno Casarin et Gerard Pelerins, a déposé tout le dossier entre les mains du maire, Jean-Claude Raffin.
Le jumelage en lui-même se poursuit, mais à la charge de la commune, qui s’occupe d’ailleurs déjà “en direct” du jumelage avec la ville allemande d’Ohmden.
Ainsi, une page se tourne pour l’un des plus anciens jumelages de France. « La décision est pénible, mais indispensable », ont déclaré à l’unisson les membres du conseil d’administration.
Michelle Vernier préside aux destinées du comité depuis presque dix ans. Dès sa fondation, elle était dans l’équipe. Elle a ouvert l’assemblée générale en rappelant les dernières activités menées durant l’année, malgré l’urgence sanitaire.
La Marche alpine du 2 août fut ainsi un rare moment du 40e  anniversaire. Il s’est déroulé au col de la Roue, point de rencontre de quelque 80 personnes. Il y eut aussi la fête patronale de Bardonecchia, le 13 août, pourtant très limitée, et l’exposition d’artistes français et italiens à la Rizerie, durant l’Automne italien.
La présidente a ensuite remercié tous ceux qui, tant Français qu’Italiens, ces dernières années, ont contribué à la réussite de plusieurs événements, malgré le coût du tunnel, qui est depuis de nombreuses années un obstacle au développement de cette grande amitié transfrontalière.
Elle a aussi souhaité mettre en relief l’œuvre accomplie par ceux qui ne sont plus, comme Émile Abba, Aimé Pichat, et Suzanne Dutruc qui a disparu durant le confinement.
L’an dernier déjà, le conseil d’administration avait fait part de sa volonté de ne plus se représenter. Ses membres prennent de l’âge, mais sont surtout submergés par les responsabilités. Ils auraient voulu voir quelques jeunes leur succéder, mais aucun ne s’est présenté. Ils espèrent encore voir des volontaires se proposer…

Luisa Maletto

domenica 4 ottobre 2020

AUTOMNE ITALIEN 2020 Esposizione Artistica

 

INAUGURAZIONE 
Venerdì 2 ottobre h 18,00

Une exposition franco-italienne à la Rizerie

Vendredi soir a eu lieu à la Rizerie le vernissage de l’exposition d’art franco-italienne, dans le cadre de l’Automne italien et chapeautée par le comité de jumelage avec Bardonecchia, représenté par la française Michèle Vernier et l’italienne Elsa Begnis.

La Rizerie n’a pas été choisie par hasard. Ce lieu est celui de l’exposition sur le grand chantier ferroviaire Lyon-Turin, « le chantier du siècle, pour nous rapprocher encore un peu plus de nos amis italiens », comme l’a souligné le maire Jean-Claude Raffin. Éric Vaillaut, représentant Telt, s’est lui aussi dit enchanté d’être là et d’accueillir cet événement.

Il faut dire que, même si elle est franco-italienne, cette exposition montre les mêmes choses de part et d’autre de la frontière. Les animaux en papier mâché de Christelle Borot, de Lanslebourg, font écho aux photographies de montagne de Sabrina Brianti, de Bardonecchia. Les sculptures en bois de l’école de Melezet côtoient les œuvres des Modanais Jacqueline Actis et Jean-Luc Viart. On retrouve aussi l’atelier “Au Chapoteur” de Bessans, avec Georges et Fabrice Personnaz, Élisa Fuka-Anselme, qui était présente la veille au Museobar pour une dédicace, La “scie à chantourner” de Bonneval- sur-Arc, Claudio Fasso de Turin, Paulo et Sebastiano Marre.

Luisa Maletto











foto Chistine Raffin
























Foto: Maria Moiso



mercoledì 23 settembre 2020

“Automne italien” : top départ dans une semaine

 MODANE Le programme est bouclé, malgré les incertitudes liées aux mesures sanitaires

“Automne italien” : top départ dans une

semaine

La redoute Marie-Thérèse sera le théâtre d’une visite théâtralisée.  
Photo Archives Le DL /Stéphane PERRIN

Une cafetière fumante annonce : « c’est prêt ». Voilà l’attirant logo que les organisateurs de la 20e  édition de l’Automne italien ont imaginé.Le programme, de fait, est prêt, mais les incertitudes quant à l’évolution des mesures sanitaires pèsent, encore aujourd’hui, sur les prévisions. En comptant sur la bonne fortune, le programme s’étendra du 30 septembre au 9 octobre.

•           L’atelier de pâtes est réservé aux seniorsLe mercredi 30, l’atelier de confection de pâtes est programmé le matin, mais seulement pour les habitants de la résidence d’autonomie Pré-Soleil. Ce même matin, les écoliers de Modane, du CE2 au CM2, assisteront à la projection d’un film d’animation, à la salle des fêtes.

Le jeudi 1er  octobre à 20 heures, au Museobar, dans le cadre du fil rouge consacré au polar, Elisa Fuksa-Anselme présentera son dernier roman, “Une nuit blanche à Turin”, dont les événements ont pour cadre principal un musée de la capitale piémontaise.

           Un spectacle et du cinéma italien à “L’Embellie”Vendredi 2 octobre, un repas italien sera servi à midi aux résidents de Pré-Soleil, suivi d’une animation italienne l’après-midi. À 20 heures, la scène du cinéma “L’Embellie”, à Fourneaux, accueillera le spectacle musical “Angèle en goguette”, destiné aux familles, dans le cadre de “Bib’en scène”.

Samedi 3 à la redoute Marie-Thérèse, les artistes Bieffepi, spécialisés dans les visites théâtralisées de lieux historiques, convient le public à un spectacle riche en suspens. D’une durée de 50 minutes, il sera donné à plusieurs reprises dans la journée. Pour la vingtième fois aussi, une rencontre sportive aura lieu, à 14 heures au gymnase des Terres-Blanches, sous la forme d’un tournoi de volley-ball. Enfin, à 20 h 30, la salle des fêtes de Modane accueillera le concert “L’Ombre”, de la Cie Luce.

           Où est donc passé l’auteur de polars ?Dimanche 4 octobre, de 15 h 30 à 17 heures, avec un départ devant la mairie de Modane, se déroulera une divertissante enquête sur la disparition d’un célèbre auteur de romans noirs. Cet événement gratuit est organisé par l’école italienne “La Classe” qui propose, à travers cette activité, une découverte de l‘italien.

Du 4 au 8 octobre, “L’Embellie” projettera, tous les soirs, des films italiens sous-titrés en français. Pour finir, le vendredi 9 à 18 heures, à l’auditorium Laurent-Gerra à Lanslebourg, la fondation “Teatro ragazzi e giovani” jouera le spectacle “Marco Polo et le voyage des merveilles”.

 Luisa Maletto

Tous les spectacles sont sur réservation auprès de la maison cantonale, tél. 04 79 05 26 67.